Espace PRESSE>

Bons conseils

Être automobiliste aujourd’hui, c’est être attentif à l’environnement qui nous entoure. Contrôler son véhicule, être en règle avec la législation, prévenir les risques, sont autant de sujets qui nécessitent une grande attention. Voici quelques conseils pour vous guider…

La clim qui vous lâche, c’est chaud !

Prévenir coûte moins cher que réparer.

N’oubliez pas d’entretenir le système de climatisation de votre véhicule régulièrement. Nous vous conseillons d'allumer régulièrement votre climatisation, y compris en hiver, à raison d'au minimum une quinzaine de minutes tous les dix jours. En effet, cela permet de faire circuler l'huile et donc de lubrifier le système.

Contrôles et vérifications

Tout le système de climatisation doit être contrôlé par un spécialiste tous les deux ans.
Un bon moyen pour vous en souvenir ? Le carnet entretien 1,2,3 AutoService remis par votre garagiste 1,2,3 AutoService !

En dehors de ce délai, quelques vérifications s’imposent.

Une vérification du niveau de gaz de climatisation chaque année permet de prévenir des dysfonctionnements.

Remplacez le déshydrateur tous les 3 ans. Le déshydrateur absorbe l'humidité, mais n'a pas une durée de vie illimitée et fini par se remplir d'eau. A ce stade, il ne retient plus l'humidité dans le système et la corrosion commence a apparaître ce qui peut entrainer une panne du compresseur.

Contrôlez également l'état du filtre d'habitacle. Les fabricant recommandent de le changer chaque année ou tous les 15 000 km pour des raisons de santé (air plus propre), mais aussi parce qu'un filtre d'habitacle bouché peut endommager le ventilateur d'air d'habitacle.

Les signes de faiblesse 

De toute manière, une climatisation qui rencontre quelques problèmes va rapidement donner des signes d’alerte.
Ainsi, si une désagréable odeur – du type serpillière mouillée – sort des aérations, champignons et bactéries se sont multipliés dans l’aérateur ; on traitera avec un produit dédié.

Si le système ne refroidit pas correctement, vous avez sans doute une charge de gaz insuffisante, auquel cas il convient de recharger le circuit et cela ne peut être réalisé que par un professionnel, ce gaz étant nocif pour l’environnement.
Une fuite d’eau au niveau des pieds du passager signale un problème sur les joints.

Bref, pour plus de tranquillité et rouler serein cet été, rendez-vous vite chez votre garagiste 1,2,3 AutoService qui vous guidera dans la démarche.

Source : revisersavoiture.com

Conduire sur la neige

Découvrez nos conseils pour conduire en sécurité.

 

  1. Restez calme en toute circonstance.
     
  2. Au démarrage, l'accélération doit être très progressive, surtout en côte.
     
  3. Démarrez lentement afin d'éviter tout risque de dérapage. Il faut aussi que vos roues soient les plus droites possibles sinon cela accentue le risque de patinage des roues. Si vos pneus se mettent à glisser, passez à la vitesse suivante (la seconde au lieu de la première), vous diminuerez ainsi la force qui s'exerce sur vos roues et la voiture patinera moins au démarrage.
     
  4. Conduisez doucement et evitez des accélérations brusques, les coups de volant intempestifs et les freinages de dernière minute. 
     
  5. Réduisez votre vitesse et augmentez au maximum les distances de sécurité.
     
  6. Anticipez sur l'état de la route et les dérapages incontrôlés des autres véhicules.
     
  7. Utilisez le frein moteur dans les descentes et respectez scrupuleusement les distances de sécurité.
     
  8. Redoublez de prudences dans les virages. Diminuez votre vitesse avant de les aborder. Dans le virage, conduisez doucement et régulièrement.
     

Et si voitre voiture commence quand même à déraper ?

En cas de traction avant

Essayez de reprendre le contrôle en baissant la vitesse. Lâchez immédiatement la pédale d'accélération, débrayez et appuyez si nécessaire très légèrement sur la pédale de frein sans bloquer les roues. 

En cas de traction arrière

Contre-braquez en augmentant très légèrement la vitesse afin de rétablir l'équilibre. Ne freinez pas car cela déséquilibrerait davantage encore votre voiture.

Et avec une boîte automatique, comment faire ?

Comme pour une boîte manuelle, il faut débrayer. Pour la boîte automatique, on passe en "neutre", ce qui suspend temporairement la liaison entre les roues et le moteur. Dès qu'on retrouve de l'adhérence et une trajectoire correcte, on repasse sur "Drive".

Source: IBSR et Touring